Comment guider le regard

Textes et Photos tirés du Livre « Lumière » de Richard Yat des éditions Eyrolles

Dans l’image ci-dessous, il s’agit pour la lumière de servir deux objectifs étroitement liés : d’une part, éclairer et diriger le regard sur le personnage comme le projecteur sur la scène) et d’autre part,
contrôler le déplacement de l’œil au sein de l’image. L’œil est naturellement attiré par les contrastes, le plus fort contraste d’une image doit donc être réservé au principal centre d’intérêt. Le trajet suivi par le regard, déterminé par l’importance relative des contrastes, est matérialisé ici par les flèches rouges. Le cadre environnant est seulement esquissé car son rôle est de créer un décor tout en restant au service des personnages, beaucoup plus importants pour l’histoire. Les éléments de l’image sont mis en scène afin que l’oeil soit attiré par les personnages. Les tonneaux, les planches et même l’ombre guident ensemble le regard vers la pieuvre et le pirate.

Pirates comprendre la lumière

 

Notez que l’ombre n’est pas très fidèle à la réalité, car elle pointe dans une mauvaise direction (elle est projetée par la lune), c’est là un exemple extrême qui montre parfaitement qu’il est possible
de contourner les lois de la physique pour atteindre l’objectif recherché. Dans cet exemple, tout l’éclairage est là pour servir la composition. Ainsi, la lumière de la lampe est délibérément dirigée sur le pirate uniquement, pour attirer l’attention sur lui, ce qui ne serait pas l’effet produit par une vraie lampe. Ce genre d’astuce n’est pas réservé à l’illustration, au cinéma on pourrait obtenir un résultat semblable en plaçant une lampe très faible dans la main de l’acteur et en éclairant très fortement sa tête et ses épaules à l’aide d’un projecteur, comme ici.

Explication de la lumière

  1. lci, la vive lumière orange que le lampe projette sur le marin crée le contraste le plus fort par une combinaison de couleurs et de luminosités. L’oeil est ainsi immédiatement attiré par le personnage (notez qu’en noir et blanc l’effet ne serait pas le même, ce qui signifie que le contraste entre l’orange et le bleu joue en rôle important).
  2. Le deuxième contraste par ordre d’importance est celui créé par le tentacule se dessinant sur la lune. C’est là que l’œil se dirige donc en deuxième lieu, ce qui attire alors l’attention sur le pieuvre géante.
  3. Le troisième fort contraste est fourni par les yeux de la pieuvre, que l’on remarque donc ensuite. Lorsque vous parvenez aux yeux de la pieuvre, son regard baissé vous ramène au pirate, créant un trajet circulaire satisfaisant.

Comparez cette image avec la seconde version. Il arrive souvent que le client ou le directeur artistique demande des modifications et les illustrations connaissent de nombreuses variantes avant d’être finalisées.

 

Eclairage comprendre la lumière

Dans cette version, les différences d’éclairage affectent l’ensemble de l’image et le regard suit un trajet un peu différent. Comme la complexité a augmente l’organisation de la composition est moins évidente, cependant les idées de la première version fonctionnent toujours, quoiqu’avec un peu moins de succès. ll y a davantage de conflits entre les points d’intérêt, de sorte que la pureté de la composition originelle a disparu. Néanmoins, l’éclairage est plus réaliste, et ce compromis peut être nécessaire dans certain cas.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *