La composition et la mise en scène photographique

Textes et Photos tirés du Livre « Lumière » de Richard Yat des éditions Eyrolles

Il y a peu de règles en matière d’éclairage créatif, l’important étant précisément de se rendre compte que les règles peuvent être des obstacles. Les premières parties du livre traitaient des propriétés physiques de la lumière, mais quand il s’agit d’art il n’y a qu’une seule Vérité, essentielle : l’art n’a rien à Voir avec la physique. Il ne faut donc pas se montrer trop fidèle ni trop rigide par rapport à ce que l’on sait de la lumière dans le monde physique.

éclairage mise en scène

Cette image illustre l’une des plus simple méthodes de mise en scène: un projecteur éclaire un personnage de façon à le détacher de ce qui l’entoure.

 

Le but de toute création d’images, qu’il s’agisse d’une illustration, d’une animation ou d’un film, est de raconter une histoire. S’il est bien sûr nécessaire de comprendre la lumière pour développer un récit de façon réaliste, il n’en reste pas moins que bien souvent l’éclairage doit-être au service de la narration et non l’inverse. L’exemple le plus simple est celui du théâtre, où l’on braque les projecteurs sur le centre d’intérêt. Ce procédé très simple joue un rôle important, en dirigeant l’attention du spectateur là où le souhaite le metteur en scène. Il s’agit en général de cerner le personnage central de la scène, en plongeant tout ce qui l’entoure dans l’obscurité car sans importance pour l’histoire à ce stade de son déroulement.

Dans le monde réel, aucun projecteur n’est braqué sur les gens qui ont quelque chose d’important à dire et pourtant au théâtre, ce procédé n’est jamais remis en question, on l’accepte inconsciemment et l’on continue à suivre l’histoire. Aussi grossières et voyantes que paraissent ces ficelles cela ne pose aucun problème, étant donné que le public du théâtre est habitué à accepter les invraisemblances. Il existe bien sûr des moyens plus élaborés de diriger l’attention du spectateur là où on le souhaite, mais fondamentalement leur rôle est exactement le même que les projecteurs au théâtre.

Les plateaux de cinéma comportent de très nombreux éclairages qui ont chacun leur fonction, ils sont là pour présenter la scène de façon efficace et créer une ambiance, mais certes pas pour imiter la réalité. Le plateau le plus sophistiqué, comprenant des centaines d’éclairages, n’a de raison d’être que pour créer les effets nécessaires à attirer l’attention du spectateur sur ce qui est important pour l’histoire et, généralement, l’éclairage cinématographique n’a absolument rien de réaliste. Ainsi, les comédies sont la plupart du temps éclairées avec une lumière très uniforme et très vive, afin d’éviter les ombres qui pourraient créer une ambiance plus sombre; ce n’est pas un reflet de la réalité, mais un procédé visant à créer une atmosphère particulière.

Au cinéma, l’effet produit par le projecteur décrit plus haut dans le cas du théâtre est souvent obtenu de manière plus subtile. Ainsi, si le personnage principal est généralement éclairé par un projecteur, on ajoutera un reflet dans l’œil de l’acteur avec une lumière spéciale ou bien l’on utilisera plusieurs sources secondaires pour éclairer ou assombrir telle ou telle zone en fonction de leur importance ou encore pour créer un éclairage à des fins esthétiques.

Certains cinéastes aiment que leurs éclairages aient une explication, c’est-à-dire qu’ils proviennent d’une source lumineuse logique que le spectateur peut comprendre. Pour d’autres en revanche ce point est peu important et ils usent librement des éclairages dans un but créatif, sans trop se préoccuper de savoir si la source est vraisemblable ou non. En réalité, le public se demande rarement si les sources lumineuses ont une raison d’être, pour peu que rien ne soit trop clairement illogique.

éclairage Indiana Jones

Un projecteur éclaire lndiana Jones à l’intérieur du temple obscur.

éclairage photo

L’éclairage sert à distinguer le personnage de l’arrière-plan. La lumière est utilisée pour raconter une histoire e créer une ambiance et non pour recréer la réalité.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *