L’ASCENSEUR Projet Photographique

Presentation

Après le succès des portraits-frigos, Thomas Muselet a imaginé une nouvelle boîte à scénarios : l’ascenseur. L’idée est d’amener en studio un ascenseur prêté ou reconstitué, dans lequel un ou plusieurs modèles sont pris en photos.

Principe technique

Voir la  Vidéo en 3D

Ascensseur vue 3D

Le principe technique est le suivant : l’ascenseur est muni de deux appareils photo identiques, encastrés dans deux des parois et se faisant face. Les deux appareils photo sont déclenchés simultanément pour une prise des modèles par devant et par derrière.

Ascensseur vue intérieur

Exposition

Voir la vidéo en 3D

ascenseur 3d tableaux

Lors de l’exposition, les deux prises de chaque séance seront placées dos à dos et suspendues ; le visiteur découvre d’abord la photo qui montre les personnages de face, sans comprendre réellement la scène qui se déroule dans l’ascenseur. Le visiteur est ensuite invité à regarder au dos du cliché suspendu et à l’envers duquel est apposée la photo prise de derrière, par le second appareil, et qui délivre la clef du scénario.

Thomas Muselet compte réaliser 30 scénarios mettant en scène, dans l’idéal, des personnalités artistiques et politiques qui assument leurs paradoxes.

 

Demande de subvention et/ou de matériel

Motivations professionnelles

Grâce à la réussite de son précédent travail sur les frigos, Thomas Muselet est sollicité par le milieu photographique ainsi que par les médias, qui espèrent la présentation d’un nouveau projet artistique, alliant l’originalité de l’ancienne exposition et de nouvelles techniques de mise en scène. Le projet photographique de l’ascenseur reprend la base “des gens dans une boîte“ tout en renouvelant les scénarios et les techniques, plus complexes : il s’agit d’obtenir une photo à double-face en déclenchant simultanément et informatiquement deux appareils photo encastrés dans l’ascenseur, jusqu’à ce que le rendu des deux photos simultanées soit satisfaisant : un gros travail photographique sans artifice. L’aventure, qui tient de la prouesse, exige un travail de perfection ainsi qu’un budget certain et un matériel spécifique de qualité.

Besoins matériels

L’ascenseur, objet central des séances photos, peut être prêté par une entreprise spécialisée, ou reconstitué (voir devis ci-joint).
En ce qui concerne le matériel photographique, Thomas Muselet, sponsorisé par la marque Profoto, dispose du nec plus ultra en termes de matériel d’éclairage. En revanche, il souhaiterait disposer, même sous forme de prêt, de deux appareils photo identiques, plein format Full-Frame 24×36mm, munis d’objectifs grand angle 14 ou 24mm, à définir en fonction de l’ascenseur.

Les retombées commerciales

Les investisseurs souhaitant participer à un projet artistique cohérent tel que celui-ci, sont assurés de retombées commerciales conséquentes, Thomas Muselet bénéficiant d’une large diffusion médiatique dans les magazines ainsi qu’à la télévision. Tout sponsoring sera mis en avant lors du salon de la photo à Paris, des campagnes de communication, des apparitions médiatiques, des parutions et des manifestations, avec, lors de ces dernières, l’exposition de l’ascenseur et du matériel utilisé.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *